Comment progresser en combat : le sparring technique

Conor-McGregor-Sparring

Conor-McGregor-SparringCe qui sépare les meilleurs boxeurs au monde des autres est le timing. Le timing est la différence entre toucher efficacement son adversaire ou avoir pleins de bosses sur les tibias à cause des blocages.

La question est comment développer un meilleur timing ? La réponse est très simple : sparring!

sparring-technique-mayweatherLe timing se développe à l’entrainement en faisant du sparring contre des partenaires qui essayent activement de se défendre contre vos attaques. Si vous vous entraîner à balancer vos coups de pied sur quelqu’un de statique et vous laisse le frapper, ça ne vous apprendra pas à toucher un vrai adversaire.

Bien que de nombreuses personnes comprennent l’importance du sparring, beaucoup n’utilisent pas différents niveaux.

En général, on retrouve 3 niveaux différents de sparring en Boxe Pieds Poings :

  1. Sparring technique ou léger
  2. Sparring appuyé
  3. Sparring dur (au KO)

Bien que chaque type de sparring ait ses avantages, le technique est le meilleur moyen d’améliorer son timing et sa technique.

Go Hard or Go Home

On pourrait traduire ça par « vas-y à fond sinon rentre chez toi ». C’est dans le même esprit que le fameux « No Pain No Gain » (on ne progresse pas sans peine). C’est pas forcément la meilleure philosophie pour devenir un combattant technique et intelligent.

Ce type de stratégie fonctionne un temps, contre des adversaires de niveau technique équivalent ou moindre. Typiquement, le combattant qui utilise cette approche aura soit une carrière très courte ou terminera dans un mauvais état physique et mental.

La plupart de ceux qui font du sparring à 100% ne le font pas parce qu’ils sont des abrutis finis (certains le sont quand même) mais parce que c’est comme ça dans leur club. Chaque club a son propre fonctionnement.

Si dans votre club il y a un fort taux de testostérone et d’égo, vous pouvez être sûr que certains iront trop fort en sparring.

Rocky-combat-DragoLe sparring technique est adapté aussi bien aux débutants qu’aux confirmés parce que réussir à contrôler parfaitement tous ses coups est bien plus dur qu’il n’y paraît. Certaines attaques demandent un haut niveau de contrôle pour réussir à les exécuter sans puissance. Notamment, les coups de pieds visage ou retournés.

Donc pour ceux qui pensent que ce type de sparring n’est pas pour eux parce qu’ils ont un niveau suffisant, vous avez tout FAUX !

Définition du Sparring Technique

Le sparring technique est effectué à un rythme contrôlé sans mettre de puissance dans ses coups. Cela signifie que chaque poing ou pied que vous envoyez est totalement contrôlé. Vous devriez être capable de combattre sans protection (à l’exception de gants et coquille) et vous en sortir sans bleu ou bosse sur les tibias ou avant-bras.

Quand un coup de poing touche votre partenaire, il ne devrait pas sentir la moindre douleur. Tout ce que vous envoyez doit être contrôlé pour qu’il n’y ait aucun risque de blessure pendant le sparring.

Le sparring léger est un concept difficile à comprendre et mettre en pratique pour ceux qui ont l’habitude d’envoyer des bombes sur leur partenaire. Si vous êtes habitué à envoyer plein pot, il est souvent difficile de changer son état d’esprit et de se concentrer sur le développement de la technique et du timing.

Sparring-technique-McGregorQuand quelqu’un débute le sparring, il est important de travailler lentement et doucement. Les débutants ont besoin de se faire à l’idée que quelqu’un essaye de les frapper sans pour autant avoir peur de se faire mettre KO.

Au fur et à mesure que vous progresserez, vous pouvez commencer à ajouter progressivement de la vitesse à vos frappes tout en continuant à ne pas mettre de puissance. Un bon sparring technique est très contrôlé mais les deux partenaires utilisent de la vitesse pour essayer de percer la défense de l’autre.

Pour beaucoup de pratiquants, le sparring sera l’expérience la plus proche d’un vrai combat sur ring ou en cage. Au commencement, c’est un exercice qui peut être assez intimidant pour beaucoup de personnes, surtout pour ceux qui n’ont jamais pris un coup de leur vie.

Celui qui a peur en sparring va se crisper ce qui aboutira à une mauvaise technique et le développement de mauvaises habitudes. Si vous prenez quelqu’un qui n’a jamais fait ou presque de sparring et que vous les mettez dans une situation où ils ont peur, ils vont surtout se concentrer sur survivre et pas sur la technique.

Light-Sparring-Rashad-EvansFaire du sparring avec une mauvaise technique va ancrer de mauvaises habitudes qu’il faudra des années pour se défaire. C’est pourquoi vous devriez TOUJOURS commencer par du sparring léger.

Cela vous permet d’améliorer et travailler certains aspects précis dont vous avez personnellement besoin sans craindre de blessure.

Si vous ôtez la peur d’être sonné par un coup de poing ou blessé par un coup de pied, c’est bien plus facile de combattre relâché pendant le sparring. Le relâchement vous permettra alors de travailler sur votre technique, timing et la vitesse de vos enchaînements sans être tendu.

C’est ainsi que vous développerez une bonne technique qui se transposera sur le ring si vous êtes compétiteur.

[Essai-Blog]

À quoi ressemble le sparring technique ?

Si vous désirez voir du sparring technique, regardez la vidéo ci-dessous de Phet-ake et Phet-tho Sitjaopho. Ces jumeaux démontrent un parfait contrôle, timing et technique.

Les choses à retenir:

  • Remarquez comme les deux combattants contrôlent chaque coup (pas de puissance dans leurs coups)
  • Ils utilisent une panoplie technique variée
  • Ils n’essayent pas de bloquer tous les coups et se laissent travailler
  • Ils sont extrêmement fluide et enchaînent frappe après frappe

Voici une autre vidéo de sparring léger entre le légendaire Georges St Pierre et Nieky Holzken.

https://youtu.be/BVfbWZLs07I?t=20s

Le Sparring technique vous rendra meilleur

Pour résumé, si vous voulez progressez, concentrez vous sur le sparring technique. C’est le meilleur moyen d’améliorer votre technique, timing et rythme sans se soucier de blessures éventuelles.

Bien que le sparring appuyé ait sa place et un intérêt, la majorité des pratiquants devraient se focaliser sur le sparring technique.

J’aborderai les avantages du sparring dur dans un prochain article.

Cet article est largement inspiré de l’article The Importance of Technical Sparring for Muay Thai Development auquel j’ai apporté quelques idées personnelles sur le sujet.

Quelques vidéos supplémentaires

Une séance de sparring en Boxe Anglaise entre Holly Holm et Jon Jones.

Une séance de sparring léger au cours de Kick Ass Boxing.

Tu pourras aimer aussi

11 réflexions sur “Comment progresser en combat : le sparring technique”

  1. BOUGRELLE Nicolas

    Tout d’abord bonne année 2016! Je trouve ton approche vraiment très pertinente, applicable en plus à tous les niveaux de pratique: pour les débutants pour s’habituer à enchainer et se faire toucher, pour les autres bien sur afin de se chauffer progressivement, pour réviser son panel de techniques. Pour aller dans le dur progressivement. Bien entendu il faut avoir un partenaire bienveillant jusqu’a un certain stade. Super ! merci !
    Nico, wing chun combat rapproché, pratiquant depuis 3 ans , villefranche sur saone.

  2. Jean-Christian Clément, 2e dan Yoseikan Budo, Canada

    Excellent article! La base quoi! En Yoseikan Budo, développé par Maître Hiroo Mochizuki dans les années 60, ça fait longtemps qu’on a compris le concept! Le randori (ou landoli) d’entraide est le meilleur moyen de développer ses aptitudes en combat sportif. Un peu à l’image de la pratique de l’aïkido où on pratique essentiellement en randori, le combat sportif se développe beaucoup mieux avec un partenaire qu’en frappant sur des sacs (je ne dénigre pas l’utilisation des sacs, au contraire c’est très complémentaire). Je vous suggère de jeter un oeil sur le travail de Maître Mochizuki qui a instauré une forme de combat complète et efficace autant en mode « réel » qu’en mode sportif, et ce bien avant l’arrivée des MMA populaires d’aujourd’hui. Continuez votre bon travail!

    JC, 2e dan
    Yoseikan Budo
    Québec, Canada

    1. Merci pour votre commentaire. Je connais un petit peu le Yoseikan et c’est un style très intéressant effectivement. J’y jetterai un œil à nouveau.

  3. N’importe quel boxeur qui à déjà fait des combats et du sparring dur te diras que les sensations qu’il rencontre en terme de fatigue, gestion, stratégie, stress, adaptation à la douleur, à la déstabilisation des appuis, etc… ne se retrouve dans aucune des situations quelles soit le sac, le pao, le sparring leger etc… Traiter d’abrutis des gens qui procèdent à ce que l’ont peut appeler des « test match » avec protection et gros gants le cas échéant, c’est juste prouver que ce monde, comme les autres, est peuplé d’arriviste qui passe plus de temps dans la recherche à comment se faire un nom sans combattre, que dans un ring … Bien entendu qu’il faut du sparring leger, mais plus personne n’est le même quand les coups deviennent dur, tu peux en faire 30 ans du sparring leger et te coucher devant un débutant en 5 seconde à ton premier « vrai » combat (vu et revu). Enfin bref, bonne route les pseudos scientifiques…

    1. Je ne comprends pas votre commentaire. Avez-vous lu en entier l’article ou juste le début ? Avant de critiquer et traiter les gens d’arriviste, ce serait peut être bien de lire le contenu dans sa totalité sinon on s’abstient de commenter ! Je traite d’abrutis les personnes qui ne savent que faire du sparring dur, qui n’ont aucun contrôle en permanence, pas de capacité à s’adapter à la personne en face ni le moindre désir de préserver l’intégrité physique de ses partenaires. D’ailleurs je précise que le sparring dur à son intérêt et que j’y consacrerai un article bientôt.

    2. Pour ceux qui n’ont pas l’honneur d’être des durs à cuir (ou qui auraient peur d’avoir parkinson ou alzheimer à cause de lésions cérébrales), le sparring léger permet au moins de pratiquer un sport utile, si on doit y recourir.
      Malheureusement, nous ne sommes pas tous destinés à devenir des légionnaires avec pleins de combats à notre actif. Et si le peu de combats que nous faisons ne nous sert qu’à se faire massacrer (parce que c’est plus réaliste), y a plus aucun plaisir…

      Et pour vous contre-citer:
      « Bien entendu qu’il faut du sparring dur, mais justement, plus personne n’est le même quand les coups deviennent dur, tu peux en faire une seule séance du sparring dur et tout de suite rentrer te coucher devant ton inaptitude, (vu et revu). »

      Et c’est comme ça qu’on se prive de bons pratiquants. Parce qu’on leur demande tout de suite d’avoir un mental d’acier.

  4. Paul B , 35 ans de boxe anglaise, ceinture noir '"Aiki Budo "e, ceinture bleu de JJB

    Bonjour
    Merci à vous pour cette approche intelligente, des sports de percutions , un aspect pédagogique important qui permet d’utiliser son mental , son discernement et son intelligente plutôt que la colère et la force souvent déclenchées par le manque technique et l’appréhension

  5. PAOLO L. 50 ans BOXE THAI 42

    bonjour à tous
    c’est un super article,
    en fait il faut les deux, un sparing léger permet de répéter les gammes comme un musicien le fait avec ses instruments et tout comme on peut le faire au sac.
    mais un sparing plus dur permet de ce souvenir de ces erreurs.
    c’est ce qui m’est arrivé il y 15 j, sur un low kick mal bloqué, ma cuisse s’en souvient encore, donc je vais travailler ce point.
    bien sur le but n’est pas de ce désosser mais c’est pas de la danse non plus.
    bon fight à tous.

  6. Salut,
    ça fait une bonne trentaine d’année que je pratique dans plusieurs disciplines du pied poing et en anglaise également. C’est mon prof d’anglaise qui m’a fait découvrir le sparring technique il y a 20 ans..quelques années en équipe de France le bonhomme , un BE 2ème degrés mais pas un scientifique, un entraîneur qui prépare des athlètes pas des bourrins. Je me suis toujours senti prêt sur mes combats, physiquement et mentalement avec cette préparation.
    Bien sûr que le test match est important, pratiqué bien protégé avec du bon matos, c’est réaliste et c’est également la finalité de notre sport, effectivement c’est pas de la danse!!…Mais on peut pas demander à son boxeur de balancer du lourd tous les jours…Et en plus quand il fait une opposition avec un mec plus fort il attrape de mauvaises habitudes conditionnées par la douleur, le manque de confiance et finalement l’appréhension, l’hésitation et la peur (un boxeur qui recule perso j’aime pas !). Donc bénéfice mitigé…sauf pour celui qui domine bien sûr!!
    Il faut pratiquer plusieurs formes de sparring et varier les entraînements à mon sens, mais je suis convaincu que le sparring technique donne de bonnes références, des habitudes et des réflexes intéressants, la possibilité de reproduire des enchaînements que le boxeur s’approprie et qu’il finit par lâcher en situation de combat.
    ça contribue au mental à mon avis de mettre un boxeur en situation de réussite car tout le monde n’a effectivement pas un mental de guerrier à la base (quoi que je fasse la différence entre un guerrier et un combattant..c’est pas toujours le guerrier qui gagne !!!) . D’autant que dans la quatrième, la cinquième… quand tout le monde est fatigué, c’est la technique et les stéréotypes et le mental qui parlent car le physique n’est plus là…et on peut faire du sparring léger tous jours en plus…

    Petit commentaire perso sur l’article car je trouve les cours de Greg ( je ne le connais pas personnellement ) intéressants et je m’en inspire parfois parce qu’au au bout de 15 ans d’enseignement c’est bien de se renouveler auprès d’autres …et je dois bien reconnaître que j’adhère à son approche. Ensuite savoir s’il faut avoir été un grand champion pour faire un bon enseignant, je suis convaincu que non, j’ai vu le cas et son contraire..Je connais un super entraîneur de Muay qui fabrique du champion et qui n’a pas eu de titre et n’a pas fait beaucoup de combat..par contre il sent les choses et son enseignement fimeu fait des ravages sur les rings…
    Donc sparring dur VS sparring technique, c’est complémentaire sauf que le sparring dur est a réserver, à mon avis, uniquement aux pratiquants confirmés…Cela dit chacun son opinion..

    bonne continuation à tous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *